Etude de pénétration transcutanée : Microdialyse ex vivo

Microdialyse cutanée ex vivo

Etudes de pénétration transcutanée : études pharmacocinétiques

Modèle ex vivo permettant de suivre la libération d’un principe actif à partir d’une pommade ou d’un liquide sur des fragments de peau fraîchement excisés et maintenus en survie. Contrairement aux cellules de Franz, la microdialyse cutanée ex vivo utilise des fragments de peau où l'épiderme, le derme et l'hypoderme sont présents ...

 


La microdialyse est une technique largement utilisée depuis une vingtaine d’années en recherche. Son application en biologie cutanée est plus récente mais en pleine expansion.

Le principe de base de ce système est simple : une fibre semi-perméable (perméable à l’eau et aux petits composés), introduite dans un tissu, va récupérer la molécule recherchée selon un gradient de concentration. Cette fibre est connectée à une micro-pompe, ce qui permet une perfusion à un débit défini d’un liquide physiologique. Le liquide de perfusion, lors de son passage au niveau du tissu ayant reçu la fibre, s’équilibre de part et/ou d’autre de la fibre semi-perméable. Cet échange se fait selon un gradient de concentration, la molécule étudiée passant du milieu le plus concentré vers le milieu le moins concentré.

L’échange peut donc se faire du liquide de perfusion vers le tissu ou du tissu vers le liquide de perfusion.
L’application de cette méthode concerne donc aussi bien les molécules endogènes que les molécules exogènes.