Détection de l'effet protecteur solaire d'un traitement sur biopsies

L'exposition solaire engendre des dommages directs sur la peau.

Les UVA provoquent l'apoptose immédiate. Les UVB ont une action directe dépendante sur l'ADN des cellules en phase de synthèse et sur les gènes induisant l'apoptose retardée.

Les sunburn cells (SBC) sont des cellles apoptotiques, dites dyskétatosiques avec un cytoplasme éosinophile vacuolisé dont le noyau est rétracté (Figure 1).

La peau, pour se protéger de ces aggressions, augmente la synthèse de mélanine et le transfert de cette mélanine au dessus des cellules épidermiques en réalisant une couronne autour des nucléus des cellules pour les protéger (phénomène de capping) (Figure 2).

Le test des comètes permet de mesurer les cassures induites directement par un agent génotoxique, indirectement lors des processus enzymatiques de réparation des dommages et enfin lors de processus secondaires de fragmentation de l'ADN tel que l'apoptose. Les noyaux dont l'ADN a subi des cassures prennent une forme de comète et les noyaux dont l' ADN n'est pas endommagé restent ronds.